Cristallographie et physique de la matière

Le groupe « cristallographie et physique de la matière » (CPM) est composé de chimistes, de cristallographes, de physiciens expérimentalistes et théoriciens (8 EC (2Pr/6MCF), 4 C CNRS (3DR/1CR) et 1 académicien). Ces chercheurs de spécialités variées ont pour but commun de stabiliser des matériaux innovants, d’établir et de comprendre le lien fort existant entre la structure des composés et leurs propriétés physiques, en particulier celles liées au comportement des électrons. Ils recherchent de nouvelles phases structurales, électroniques et magnétiques dans des composés à multiples interactions. Pour cela, une approche transversale est mise en œuvre, alliant la synthèse de phases cristallines, les mesures de laboratoire, sur grands instruments, ainsi qu’un support théorique.

Axes de recherche

La synthèse de phases cristallines

Les composés visés sont des oxydes, ou hybrides présentant de multiples interactions en compétitions (spins, charges, réseau…) et souvent à dimensionnalité réduite. Les calculs prédictifs de stabilité de structures sont un appui conséquent dans la recherche de ces nouvelles phases. Ces matériaux présentent des structures cristallographiques complexes et nécessitent souvent une caractérisation cristallochimique multi-échelle très poussée (ex : bronzes de tungstène, oxydes de Tellures, de phases dérivées hexagonales 2H et de pérovskites hexagonales 6L).

La cristallographie

Certains de nos chercheurs sont très impliqués dans le développement des techniques de diffraction tel que la 3D ED et participent activement à leur amélioration via l’étude nos matériaux. D’autre part le développement de la cristallographie passe également par l’organisation d’écoles et par la participation à des réseaux internationaux de cristallographie (Reciprocs). Nous travaillons sur l’étude de transitions de phases impliquant des structures complexes (non centro-symétriques, apériodiques, désordonnées…).

Les propriétés physiques

Les propriétés que nous visons peuvent avoir un intérêt applicatif (supraconduction, (multi)ferroicité, magnétotransport, magnétisme, effet magnétocalorique...) mais elles mettent également en jeu des problématiques de physique fondamentale (onde de densité de charge, magnétisme non colinéaire et de basse dimensionnalité, dynamique lente, physique des vortex…). Notre démarche repose fortement sur l’origine cristallo-chimique des comportements mesurés.

Contact

Responsables : Yohann BREARD et Alain PAUTRAT
Tél +33 (0)2 31 45 26 51 / +33 (0)2 31 45 26 15
Contacter Yohann BREARD / Contacter Alain PAUTRAT

 

Enseignants-chercheurs

Barrier Nicolas
Boudin Sophie
Bréard Yohann
Caignaert Vincent
Chateigner Daniel
Dhaussy Anne Claire
Petit Sébastien
Raveau Bernard
Rueff Jean-Michel

Chercheurs CNRS

Boullay Philippe
Hardy Vincent
Pautrat Alain
Perez Olivier

Autres personnels

Maestracci Barbara

Autres personnels

Beaubras Félicien
Benoit-Gonin Aristée
Hamane Radia
Hoez Antoine
Sakly Nahed

Pour plus d’informations